Actualité...d`hier à aujourd` hui !

30 juin 2021

Musique pour tous,

Salut à tous,

Du site Open Culture :

Guitarist Gary Clark, Jr. Plays Searing Acoustic Blues in a Spontaneous Jam Session

--------------------------------

Du site You Tube :

Miles Davis - Blue Moods ( Full Album )

https://youtu.be/WSqFnMy_WYU

Bonne écoute,

Pégé

 

Posté par pg76 à 02:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 mai 2021

The Clash Live in Tokyo, 1982: Watch the Complete Concert !

Salut à tous,

Du site Open Culture :

   ¨In late January and early February of 1982 the Clash played eight shows in Japan. The band was embarking on a month-long tour of the Far East that, as fate would have it, would be the last tour with their classic lineup. When it was over, drummer Topper Headon was kicked out because of his disruptive drug habit, and the band would never be the same. In this video we roll back the clock to see and hear the Clash in the twilight of their heyday.

   The concert was apparently filmed on the fourth night of the tour, at the Nakano Sun Plaza in Tokyo on January 28, 1982. According to music journalist Chris Salewicz’s book Redemption Song: The Ballad of Joe Stummer, the Clash had refused to play in Japan prior to this tour because of the Japanese custom forbidding audience members to stand up. They agreed to play after a compromise was struck: The fans could stand, but only at their seats¨...

https://www.openculture.com/2012/12/the_clash_live_in_tokyo_1982_watch_the_complete_concert.html

Bonne écoute,

Pégé

 

Posté par pg76 à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 avril 2021

Les vignobles français en feu pour faire face au gel !

Salut à tous,

Du site Novethic : C'est une catastrophe pour les vignerons français. Plusieurs régions ont été touchées par une vague de froid avec des températures atteignant -7°C certaines nuit. Pour faire face au gel, les vignerons ont utilisé une technique ancestrale qui consiste à faire brûler un feu, avec des bougies ou de la paille, pour faire remonter les températures. Une technique à laquelle ils vont devoir s'habituer. Avec le réchauffement climatique, ces phénomènes se multiplient.  Vignobles feu gel ARNAUD FINISTRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

¨  Ce sont des images d’une beauté exceptionnelle. Des hectares de vignes illuminées à la bougie ou de braseros. Et pourtant, elles reflètent une réalité bien cruelle. Après des mois de travail, les vignerons pourraient tout perdre en raison des températures très basses de ces dernières nuits. L’Aude, l’Hérault, le Lot-et-Garonne… plusieurs régions de France ont été frappées par une vague de froid avec des températures à -6°C voire -7°C. Or le gel a impacté de nombreuses vignes, notamment dans les appellations du Bordelais comme les Graves, l’Entre-deux-Mers, le Sauternais… 

   "C'est un peu une catastrophe, il n'y a pas de zones épargnées", dans notre appellation, a déclaré Mayeul L'Huillier, directeur du Syndicat des vins de Graves, même si nombre de viticulteurs devaient encore inspecter les parcelles. "Il faut voir comment la nature va réagir, voir aussi l'impact d'autres épisodes de gel" à venir, a-t-il ajouté.

  Dans l'appellation Barsac (liquoreux), "entre 50 et 90% des propriétés ont sans doute été touchées", a estimé Frédéric Nivelle, directeur technique de Château-Climens, premier grand cru classé où la station météo a enregistré -3,5 degrés en fin de nuit. Du côté de l’Aude, le président du syndicat des vignerons, Frédéric Rouanet évoque "100 %" de vignes impactées. "C’est un carnage !", explique-t-il à France 3.

   Pour limiter la casse les vignerons ont utilisé une technique ancestrale qui consiste à faire brûler un feu à proximité des vignes pour faire monter le thermomètre. Certains ont opté pour des braseros, d’autres pour des bougies. Mais la facture monte vite. Le moins coûteux est de faire brûler des feux de paille, mais la technique obtient moins de résultat. Dans tous les cas, "On peut gagner quelques dixièmes de degrés, mais quand cela atteint -5 -6, on ne peut pas grand-chose", a concédé Mayeul L'Huillier.

Vague de chaud puis vague de froid

   En 2017, les vignobles avaient déjà subi un grave épisode de gel. Et avec le réchauffement climatique, la situation ne devrait pas s’améliorer. Le spécialiste de l’agriculture, ITK, explique ainsi que la hausse des températures développe plus précocement les bourgeons et les exposent davantage aux gelées. "Concrètement, plus il fait chaud en peu de temps (jusqu’à une certaine mesure), plus la succession des stades phénologiques est rapide", note-t-il. Or la France a été touchée par une vague de chaleur, fin mars, qui a fait exploser plusieurs records de températures¨... ( Voir l"article au complet )

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/agriculture/isr-rse/les-vignobles-francais-en-feu-pour-faire-face-au-gel-149710.html

Pégé

Posté par pg76 à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mars 2021

MUSIQUE : B.B. King Plays Live at Sing Sing Prison in One of His Greatest Performances (1972) !

Salut à tous,

  Comme le titre l'indique bien voici un lien qui vous permettra d'apprécier ce chanteur et sa versabilité tonifiante sur sa guitare. Et plusieurs minutes de détentes musicale...

https://www.openculture.com/2015/12/b-b-king-plays-live-at-sing-sing-prison.html

Bonne écoute et au plaisir,

Pégé

 

Posté par pg76 à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2021

Niger : le "Grand fleuve" du Sahel !

Salut à tous,

Du site France Culture : Après les deux Amériques, Simon Rico prend la route l'Afrique pour ce troisième épisode de ses Chansons d'eau douce. Place au Niger, à ses griots, à ses orchestres hypnotiques et à ses nuits ambiancées.

¨« Sans le Niger, le Mali n’existerait pas », prétend un dicton… Des sommets guinéens du Fouta Djalon jusqu’à son delta au Nigéria, le Niger arrose tout le Sahel, une artère longue de 4200 kilomètres qui fait vivre près de 100 millions de personnes. Ses eaux traversent la jungle, la savane et les contreforts du désert. On y croise des Bozos, des Peuls, des Songhaïs, des Mandingues, des Bambaras et des Touaregs.

   Cette mosaïque de peuples révèle une histoire riche et complexe, dont les principales sources anciennes sont orales. Les griots la chantaient au son de la kora, puis les orchestres officiels ont chanté les indépendances au son des guitares électriques et aujourd’hui ce sont les sampleurs qui ambiancent les chaudes nuits du Niger¨...

   De plus, 15 pièces musicales pour de nombreuses minutes pour nous faire rêver de pays lointains et de belles musiques envoutantes...

https://www.franceculture.fr/emissions/la-serie-musicale-dete/chansons-deau-douce-35-niger-le-grand-fleuve-du-sahel?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1596035784

Bonne écoute et au plaisir,

Amicalement, Pégé

Posté par pg76 à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25 janvier 2021

Vins québécois : Les producteurs manquent de vignes !

Salut à tous,

Du site LaPresse.ca : Le Québec manque de vignes. Alors que les ventes de vins d’ici explosent, le nombre d’hectares destinés à la culture du raisin est insuffisant. Résultat : si la matière première continue à manquer, certains vignerons risquent d’être en rupture de stock beaucoup plus tôt dans l’année, s’inquiète le Conseil des vins du Québec (CVQ).  

0e176f94_5cf5_11eb_a88b_02fe89184577

¨ « On va toujours manquer de vin », affirme d’emblée Louis Denault, président du CVQ, rappelant dans la foulée que les vignerons ne produiront jamais assez pour répondre à la demande grandissante. « Mais ça serait dommage, dans une année, d’en manquer dès le mois de juillet, ajoute-t-il. Il faudrait essayer au moins d’en avoir un peu plus [longtemps dans l’année]. »

   Rappelons qu’en 2020, de nombreux vignerons québécois ont fracassé des records de ventes, alors que la SAQ, de son côté, a connu une hausse de 50 % des mois d’avril à décembre 2020 pour les produits viticoles d’ici. Le Québec produit annuellement 3 millions de bouteilles. Le CVQ souhaiterait en produire 5,5 millions.

   Actuellement, la province compte 800 hectares de vignes, pour un total de 3,2 millions de plants, selon le plus récent Portrait du vignoble québécois, publié en 2019 par le CVQ. Depuis 2016, les surfaces consacrées à la culture du raisin ont augmenté de 30 %. Au cours des trois prochaines années, les superficies devraient croître de 18 %. Mais ce n’est pas suffisant, selon M. Denault. « Il y a de la vigne qui n’est pas en production et il y a des rendements qui ne sont pas parfaits encore. »

   Ça prend des acteurs qui ne plantent que de la vigne. Ici, les gens qui plantent de la vigne, ils veulent vinifier, ils veulent vendre. C’est beaucoup de chapeaux. C’est plus ardu.

( Louis Denault, président du Conseil des vins du Québec )¨...  ( Voir l'article au complet )

https://www.lapresse.ca/affaires/2021-01-23/vins-quebecois/les-producteurs-manquent-de-vignes.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#

Pégé

Posté par pg76 à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2020

Les vins d’orge du Québec !

Salut à tous,

Du site le Journal de Montréal : En Angleterre, la brasserie Bass commença à utiliser le terme «Barley Wine» au 19e siècle afin de faire comprendre à sa clientèle que sa bière nommée «No 1» possédait un taux d’alcool aussi élevé que celui du vin. 

b4ef4f64-8a9c-44c8-ad59-c552ef3370c5_ORIGINAL¨ Et c’est là que s’arrête le lien avec le raisin. Les Barley Wines, ou vins d’orge, ne sont pas des bières créées pour émuler le vin de raisin. Ce sont plutôt des bières liquoreuses conçues à l’aide d’une quantité impressionnante de céréales que l’on caramélise sur de longues heures. La brasserie Albion, à Joliette, a d’ailleurs recréé la recette anglaise originale avec sa Cuvée Éliane, en l’honneur de la fille du maître-brasseur, Steven Bussières.

  Alors, ça goûte quoi en hiver un vin d’orge?

En termes de texture, les ­Barley Wines s’approchent des vins liquoreux tels certains Xérès riches. Un dessert en soi, ils séduisent grâce à leur rondeur créée par des sucres résiduels généreux. Ces poignées d’amour sont imparties par des malts de spécialité aux sucres non ­fermentescibles. En effet, les ­levures à bière classiques ne peuvent tout simplement pas les digérer, laissant donc une trace de sucre caramélisé, parfois aux angles de raisins secs, dans un corps voluptueux.

Accompagnements !

Difficile de se passer d’un ­fromage bleu crémeux avec un vin d’orge, honnêtement. Mais si ces pâtes persillées ne sont pas votre dada, sachez qu’un steak saignant ou une charcuterie ­saline et délicatement poivrée peut également faire briller ces bières décadentes de leurs ­flaveurs de fruits caramélisés.

Le saviez-vous ?

Des bières liquoreuses comme ces vins d’orge peuvent mûrir quelques années dans un cellier sans problème. Dans certains cas, elles ont ­besoin de temps afin de développer un profil plus uni. Dans d’autres, elles peuvent bénéficier d’une touche de madérisation fort harmonieuse avec les céréales caramélisées.

( Voir l'article au complet )

https://www.journaldemontreal.com/2016/02/11/les-vins-dorge-du-quebec

Pégé

Posté par pg76 à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2020

CÉPAGE : Le baco noir, un hybride qui a de la personnalité !

Salut à tous,

Du site Exquis : Le baco noir ne fait certainement pas partie de ce qu’on appelle les cépages classiques : les chardonnay, sauvignon blanc, cabernet sauvignon et pinot noir de ce monde. Ces cépages très connus et répandus partout sur la planète vin sont issus de l’espèce Vitis vinifera. C’est la vigne européenne, celle qui, au fil des siècles, en est venue à dominer les vignobles du monde pour la production de vins de qualité. Le baco noir, lui, appartient plutôt à la catégorie des hybrides.  

VIGNES INDIGÈNES ET VIGNES HYBRIDES !Exquis-Web-VINS-CÉPAGE-baco-noir-hybride-qui-a-de-la-personnalité-PAR-VÉRONIQUE-RIVEST

   Il y a de la vigne indigène en Amérique du Nord, mais des espèces différentes : Vitis labrusca, Vitis riparia et d’autres. Ces vignes nord-américaines sont beaucoup mieux adaptées à nos climats froids que les vignes européennes, mais leurs raisins ne donnent pas de très bons vins. Quant à lui, le baco noir est un hybride, c’est-à-dire un croisement entre deux espèces.

   Au tournant du vingtième siècle, dans la foulée de la crise du phylloxéra, de nombreux hybrides ont été développés en France – on les appelle hybrides français – dans le but de combiner la résistance aux maladies et la rusticité des espèces américaines avec la qualité des vins obtenus par les espèces européennes. La popularité de ces hybrides était telle qu’à la fin des années 1950, ils comptaient pour un tiers du vignoble français!

LA CRÉATION D’UN CÉPAGE VIGOUREUX !

François Baco était un de ces hybrideurs français prolifiques. Il a créé le baco noir, auquel il a donné son nom, en 1902, en croisant la variété européenne folle blanche avec la variété américaine grand glabre. Le résultat est un cépage résistant au froid et à de nombreuses maladies fongiques, qui est vigoureux, préfère les sols argileux et peut produire beaucoup.

Il bourgeonne tôt, ce qui l’expose aux gels printaniers, mais il mûrit tôt aussi, évitant ainsi les gels d’automne. Ses grappes sont plutôt petites, tout comme ses baies, qui sont très colorées. Il donne des vins d’un rubis violacé profond qui tachent beaucoup : attention aux dents! Le baco noir a une acidité élevée qui marque ses vins, mais il est plutôt faible en tanins.

 LE BACO ASSOCIÉ AU CANADA !

Introduit sur le continent américain dans les années 1950, le baco noir se retrouve maintenant surtout au Canada, et un tout petit peu aux États-Unis. On l’y cultive encore dans l’État de New York, dans la région des Finger Lakes et de la vallée du fleuve Hudson, ainsi qu’à très petite échelle en Oregon. Au Canada, il y en a un peu en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et au Québec, mais c’est en Ontario qu’il est le plus cultivé.

  http://exquis.ca/vins-vignerons/cepage-baco-noir

Pégé

Posté par pg76 à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2020

BnF Collection sonore !

Salut à tous,

Du site BNF.fr : 45 000 albums en ligne diffusés sur l’ensemble des plateformes musicales issus des microsillons édités entre 1949 à 1962.

¨ Les principaux genres disponibles dans BnF Collection sonore :    

Musique classique

Ce fonds couvre tant l’histoire de l’interprétation que l’histoire de l’enregistrement des répertoires au disque. Maria Callas, William Kempf, Arthur Rubinstein…
Le disque restitue une histoire de l’interprétation de la musique classique au XXe siècle. Il témoigne de l’évolution de l’approche des répertoires au gré des progrès technologiques notamment dans les années 1950 (M. Callas, K. Ferrier) sous la houlette de producteurs rigoureux (Walter Legge). La musique contemporaine fait également son entrée avec des compositeurs tels que Boulez ou Stockhausen, publiés notamment par les marques Deutsche Grammophon et Véga.

JazzMedia BnF collection sonore 0 - Principale - Page

Le département de l’Audiovisuel conserve une des collections de jazz les plus importantes au monde. 

C’est en 1917 qu’est gravé ce que l’on considère comme le premier disque de jazz par l’Original Dixieland Jass Band. Les grands orchestres de Duke Ellington et Count Basie inventent le swing. En France, le Quintette du Hot Club de France de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli remporte un succès sans précédent. Pendant ce temps traditionalistes emmenés par Hugues Panassié et modernistes s’affrontent en une querelle fratricide sur la définition du genre.

Chanson française

Le fonds le plus riche au monde dans ce domaine : tous les genres et interprètes sont représentés : du comique troupier (Polin…) à la chanson Rive gauche (Félix Leclerc, Juliette Gréco, Boris Vian…), en passant par le caf’conc’ (Mayol, Dranem…), la chanson réaliste (Fréhel…), ou des thématiques comme la chanson coloniale…

L’intérêt étant ici notamment de permettre, en même temps que la redécouverte des enregistrements originaux des stars comme Mistinguett, Joséphine Baker…, de retrouver des interprètes peu ou pas réédités comme Yvonne George ou Emma Liebel par exemple.

Variétés internationales

Fado, guitare hawaiienne, samba brésilienne, crooners américains…, toutes les formes de variétés internationales sont présentes dans les collections sonores de la Bibliothèque nationale de France jusqu’aux années 1950 qui voient l’apparition du rock’n’roll (avec la version de That’s All Right (Mama) d’Elvis Presley en juillet 1954, considérée comme l’acte fondateur du rock’n’roll), plébiscité par les adolescents américains et influencera nombre d’expressions musicales.

Musiques du monde

D’innombrables raretés sont présentes dans ce domaine également. On notera par exemple un fonds de musiques arabes et maghrébines dont l’importance et l’amplitude historique ont peu d’équivalent au monde. Cette production va être démultipliée par le microsillon à partir des années 1950, Paris devenant alors le « carrefour des musiques du monde »¨... ( Voir l'article au complet )

https://www.bnf.fr/fr/bnf-collection-sonore

Pégé

Posté par pg76 à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,