Salut à tous,  

4710050_6_3a58_le-glacier-kronebreen-du-svalbard-un-archipel_7113f83d94dea528094b202458ead12b

Trois principes basés sur la nature humaine lorsqu`il y a de l`argent à convoiter : (*)

1- Plus les projets de préservation de l`environnement bénificient d`aides financières extérieures, plus les risques de détournements de fonds sont accrus.

2- Moins un État est impliqué dans les projets de conservation de l`environnement de son pays, plus il y a de corruption et de pillage des espèces naturelles.

3- Plus une espèce est protégée, plus elle prend de la valeur, et plus elle intéresse les trafiquants.

Du site Le Huffington Post Québec :

   ¨Je me méfie de la Conférence de l'ONU sur le climat qui se tient en ce moment à Paris. Pour plusieurs raisons. Suis-je un climatosceptique? Non, bien sûr que non. Mais on ne me fait pas avaler n'importe quelle salade, sous prétexte qu'elle a une belle étiquette soi-disant verte.

   Je suis plutôt sceptique face à ce genre de conférence mondialiste. Vous me permettrez de citer Naomi Klein :

   «Il faut être fou pour croire au processus onusien: depuis vingt-cinq ans qu'on essaye de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, celles-ci ont grimpé de 60% ! Je ne dis pas que c'est un processus inutile, ni qu'il faut l'abandonner. Mais y croire aveuglément et le laisser suivre son cours, seul, serait pure folie. Car le bilan, jusqu'ici, est consternant. Sans une pression immense, cela ne va pas s'améliorer. Le niveau de réduction d'émissions que les gouvernements mettent sur la table en vue de la conférence de Paris est totalement insuffisant pour maintenir la hausse des températures mondiales en dessous de 2°C par rapport à l'ère préindustrielle.»

   Cela ressemble pas mal à ce que je pense. Du moins à une partie. Ensuite, une autre raison de me méfier: un article du journal britannique The Guardian explique que la COP21 est financée à hauteur de 20% par des entreprises œuvrant dans le domaine des combustibles fossiles ou comme étant de gros émetteurs de carbone, entre autres : EDF, Engie (anciennement GDF Suez), Air France, Renault-Nissan et BNP Paribas. À noter que EDF et Engie ont été blâmé dans un rapport conjoint d'Oxfam-France et de l'ONG Les amis de la terre à propos de leurs 46 centrales au charbon dispersées à travers le monde.

   Comme a dit le président bolivien Evo Morales lors de son discours à cette conférence: «Le capitalisme a créé au cours des deux derniers siècles la forme la plus sauvage et destructrice de notre espèce, pour le bénéfice de quelques-uns»¨...  ( Voir l`article au complet )

http://quebec.huffingtonpost.ca/jules-falardeau/cop21-pourquoi-je-me-mefie_b_8694720.html?ncid=tweetlnkcahpmg00000011

http://www.liberation.fr/futurs/2015/04/08/il-faut-etre-fou-pour-croire-aux-conferences-climat_1237274

(*) Tiré du roman ¨H2O¨, de Patric Nottret.

Pégé