Salut à tous, 

Du site La revue du VIN fr France : Dans le nord de l’Argentine, sur les contreforts de la pré-Cordillère des Andes, Donald Hess, un homme d’affaires suisse, a fait le pari audacieux de planter de la vigne à plus de 3 000 mètres d’altitude.  

   ¨ Le nord de l’Argentine, 3 000 mètres d’altiude, les nuages noient le paysage, gomment le relief. Soudain apparaît le vignoble d’Altura Máxima. Devant la grille, un cortège inattendu d’engins de construction. Les machines surprennent dans une vigne. Mais dans cette région reculée où plusieurs heures de trajet sont nécessaires pour atteindre le premier village, l’autonomie devient le maître-mot. Il est donc recommandé de disposer de sa propre pelleteuse. D’autant plus que les chantiers ne manquent pas dans cette vigne plantée à 3 000 mètres d’altitude, sur les contreforts de la pré-fincacolomegrandCordillère des Andes.

   Avant de pouvoir planter les premiers pieds voilà dix ans, il a fallu canaliser l’eau du rio Blanco qui coule au milieu des montagnes. Une richesse utilisée pour produire de l’électricité grâce à une microcentrale, mais aussi pour tous les travaux agricoles.

UN BIJOU AUX ALLURES DE CLOS !

   La parcelle la plus haute se situe à 3 111 mètres. Entourée d’un mur de pierres, la Joya (“le bijou” en espagnol) est une vigne d’environ un hectare aux allures de clos bourguigon.

   On y trouve essentiellement du pinot noir. Au pied des ceps court le système d’irrigation au goutte-à-goutte. Et des asperseurs sont disséminés sur les piquets. Leur mission : aider à lutter contre les gelées, l’eau projetée permettant de limiter la baisse de la température. Les asperseurs sont déclenchés dès que la météo se fait menaçante. Autrement dit, très souvent.

"UTILISER L'ALTITUDE POUR OBTENIR DES VINS AUX ARÔMES PLUS FRAIS" !

   Mais un tel record n’est pas suffisant pour séduire les amateurs de vin. Ils voudront déguster une production unique marquée par des conditions exceptionnelles. "L’idée est d’utiliser l’altitude pour obtenir des arômes plus frais, explique Pierre-Olivier. On sait qu’il existe ici un énorme potentiel qualitatif. On ne décide pas de s’installer à 3 000 mètres pour faire un vin commun. Mais c’est une tâche très compliquée.".

LA CULTURE DE LA VIGNE RENDUE POSSIBLE GRÂCE À L'EAU DES MONTAGNES !

Quatre heures de route sont nécessaires pour rallier la bodega depuis la ville de Salta et seule une partie est goudronnée. En quittant Salta, les véhicules traversent d’abord des zones traditionnellement dédiées au  tabac, puis suivent une route en lacets au milieu d’une vallée verdoyante, avant d’arriver sur un plateau semi-aride. Les cactus et les algarrobos (les caroubiers en français) deviennent la seule végétation. Dans cette région, la culture de la vigne a été rendue possible grâce à l’eau des montagnes¨...   ( Voir l`article au complet )

https://www.larvf.com/,vins-argentine-vigne-donald-hess-suisse-la-revue-du-vin-de-france,13186,4360585.asp 

Pégé