Salut à tous,

Du site Novethic : ¨Alerte rouge sur le vin¨... Les investisseurs rachètent les vignobles français et font flamber les prix !  

patrons-du-cac40-rachetent-des-vignobles-francais-et-font-flamber-les-prix   ¨ De plus en plus de patrons du CAC40 achètent des domaines français. "Un moyen facile de s'anoblir", selon un expert, mais ce phénomène fait aussi flamber les prix de certains vignobles portant ainsi préjudice à l'installation de jeunes vignerons. À l’occasion des fêtes de fin d’année, Novethic vous propose toute la semaine de plonger sans modération dans le monde du vin.

   Le vignoble français, une poule aux œufs d’or. Depuis la fin des années quatre-vingt, plusieurs domaines des régions viticoles ont été rachetés par des investisseurs, que ce soit des banques, des mutuelles, des acteurs institutionnels ou des grands patrons français.

"Les grands patrons ont trouvé un moyen facile de s'anoblir" !

   "Avec les châteaux viticoles, les grands patrons ont trouvé un moyen facile de s’anoblir", raconte au Monde Benoist Simmat, auteur de Les Caves du CAC40. "Faute d’avoir une particule, ils ont au moins un château", ajoute-t-il.

 Les financiers "font du commerce avec les terres" !

   En juin, la Confédération paysanne a ainsi occupé le domaine viticole de Vincent Bolloré à la Croix Valmer dans le Var, en dénonçant l’accaparement des terres par des financiers "qui font du commerce avec les terres".¨...  ( Voir l`article au complet )

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/agriculture/isr-rse/alerte-rouge-sur-le-vin-comment-les-investisseurs-rachetent-les-vignobles-francais-et-font-flamber-les-prix-146726.html#.XCX-xCCXH8A.twitter

--------------------------------

Du site Novethic : [Alerte rouge sur le vin] Le sulfate de cuivre, le "pesticide des vignerons bio", réautorisé par l’Europe !  

INRA-Francois-Delmotte-mildiou-vigne   ¨ C’est le pesticide qui fait débat dans la filière viticole bio. Le sulfate de cuivre, le plus célèbre fongicide utilisé pour la vigne, vient d’être homologué de nouveau en Europe, malgré les risques de pollution des sols. À l’occasion des fêtes de fin d’année.

   C’est un des rares pesticides autorisés dans l’agriculture bio et son utilisation vient d’être réhomologuée. Le 27 novembre, à Bruxelles, les États membres se sont en effet accordés sur la prolongation du sulfate de cuivre pour sept années. Ce fongicide naturel est utilisé majoritairement dans la viticulture bio pour lutter contre les ravages du mildiou, un champignon qui peut se développer très rapidement et pourrir la récolte d’une année. Il est mélangé avec de la chaux pour former la fameuse "bouillie bordelaise".

 Des effets néfastes sur la faune des sols !

    S’il n’est pas classé comme cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer, ses effets néfastes sur la pollution des sols ont pourtant été pointés du doigt par l’Autorité européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA). "Des concentrations excédentaires en cuivre ont des effets néfastes sur la croissance et le développement de la plupart des plantes, sur les communautés microbiennes et la faune des sols", explique Didier Andrivon de l’INRA, Institut national de la recherche agronomique. Les États membres ont donc décidé de baisser la quantité maximum autorisée à kilogrammes par hectare et par an avec la possibilité de lissage sur une durée de sept ans.¨...   ( Voir l`article au complet )

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/agriculture/isr-rse/alerte-rouge-sur-le-vin-le-sulfate-de-cuivre-le-pesticide-des-vignerons-bio-reautorise-par-l-europe-146735.html#.XCNV5SwcJ4k.twitter

 Pégé