Salut à tous,  

india1

 Slate.fr : Quand l`Indee détruit 86% de sa monnaie du jour au lendemain...  

   ¨ Pour lutter contre la corruption, l’Inde vient de retirer de la circulation l’essentiel de ses billets de banque. Un choc incroyable dans un pays ou tout, ou presque, tourne autour du cash.

   Des heures de queues devant des distributeurs de billets protégés par la  police, dans l’espoir d’obtenir l’équivalent de quelques dizaines d’euros, des petits commerces qui restent fermés parce que leurs clients  ont les poches vides, des malades qui ne peuvent se faire opérer parce que les hôpitaux n’acceptent que le cash et qu’ils n’en ont plus: c’est ce que vivent les près de 1,3 milliard d’Indiens depuis une semaine. Le gouvernement a lancé une «frappe chirurgicale» contre la corruption et l’argent noir en retirant du jour au lendemain toute valeur à la majeure partie des billets de banque en circulation. Une initiative aussi révolutionnaire que risquée dont le premier impact est de plonger la vie quotidienne des Indiens dans le chaos.

  Retraits plafonnés ! 

   Évidemment, ces anciens billets ne sont pas perdus. Les Indiens ont été priés de venir les échanger aux guichets des banques contre de nouveaux
billets de 500 et 2.000 roupies mis progressivement en circulation. Mais  avec de fortes contraintes: pas plus de 4.000 roupies (55 euros) peuvent être converties en liquide, le reste doit être déposé sur un compte en banque. Et les retraits dans les distributeurs sont plafonnés à  2.000 roupies.

Jusqu`à la fin de l`année !

   De façon à préserver l’indispensable secret, cette initiative radicale a  été élaborée au sein d’un groupe extrêmement restreint autour du Premier ministre, du ministre des Finances et du gouverneur de la banque  centrale RBI. Du coup, aucun préparatif concret sur le terrain n’a pu être effectué à l’avance. Résultat: chacun des 202.000 distributeurs de billets du pays, qui sont restés inopérants deux ou trois jours la semaine dernière, doit être reconfiguré à la main pour accepter les nouveaux billets de 500 et 2.000 roupies.

<<Corruption = argent liquide ?

   Pour expliquer cette initiative sans précédent, Narendra Modi a mis en avant plusieurs raisons: la nécessité d’éliminer les grosses quantités de fausses coupures en circulation, d’autant plus qu’elles alimentent le  financement du terrorisme islamique originaire du Pakistan, et sa volonté d’éradiquer le fléau de l’argent noir et de la corruption qui affecte la société indienne. Ce dernier objectif figurait en bonne place  dans ses promesses lors des élections de 2014 qui ont porté au pouvoir ce représentant du parti nationaliste hindou BJP.

Une économie du comptant !

   Le problème, c’est que la prévalence du liquide dans la corruption n’est  que l’une des manifestations de l’omniprésence du cash dans la vie quotidienne.  ( Voir l`article au complet )

 http://www.slate.fr/story/128966/quand-pays-detruit-monnaie-jour-lendemain

Pégé